Les jardins suspendus

 

Avec les participants au workshop hebdomadaire -Méthode de l'acteur- 2012/2013 

 

Theaterhaus Berlin Mitte - 18 & 19 Juin 2013 - Berlin

 

 Les jardins suspendus est adapté de la création – Les Éphémères – d'Ariane Mnouchkine et ses comédiens.

Nous avons adapté certaines scènes et créé de nouvelles à partir d'improvisations dirigées.

 

Jeanne est bousculée par l'Histoire lorsqu'en clôturant le compte bancaire de sa mère décédée elle apprend que celle ci avait un coffre secret.

Sandra, transsexuelle, se prépare à célébrer son anniversaire seule lorsqu'elle est interrompue par de jeunes enfants qui l'espionnent.

Nous surprenons un jeune couple trentenaire, bien d'aujourd'hui, dépassé par ses responsabilités parentales et professionnelles.

Il y a aussi la naissance d'un enfant, l'emménagement dans un nouvel appartement, un voyage en Mésopotamie...

 

Les jardins suspendus révèle des instants de vies présentés dans le désordre.

Des bribes de vies, proches du quotidien, passent. Elles portent des souvenir, elles sont au présent ou sont attirés vers un inconnu absent ou en suspend .

C'est un monde caché et éphémère qui se dévoile. Il saigne un peu, il crie des fois ou rit tout simplement.

Des fenêtres s'ouvrent sur l’extrême fragilité de la vie.

On pourrait parler d'une succession de « petites apocalypses du quotidien ».

Les obstacles, ou cadeaux, surprennent et désordonnent le cours de la vie de petits humains. Ces évènements « ordinaires » construisent des vie et enrichissent ces petits humains. Des humains qui nous ressemblent, ressemblent à notre voisin, à la serveuse du coin ou à l'inconnu qui passe.